Atelier de Direction Technique

 

ATELIER DE DIRECTION TECHNIQUE – FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT

  • Suite à la formation générale de sécurité mise en place avec l’arrêté du 29 juin 2000, nous apportons les solutions pratiques à la mise en place des documents que les administrations exigent. Conçue sous forme de séquences de travail en groupe restreint, cette formation vous permet de prendre en charge progressivement vos obligations de prévention et de faire face à votre obligation générale de sécurité.
Public visé
  • – directeurs de salle de spectacles
  • – détenteurs de la licence n°1
  • – détenteurs du certificat de formation en sécurité prévu par le décret n°2000-609 du 29 juin 2000.
  • – techniciens, administrateurs…
Objectif Savoir, concevoir, rédiger et gérer :Le registre de sécurité : gestion des contrôles et des rapports, consignes et gestion de personnel, cas d’urgences, formations.Le document Unique : évaluer les risques, fiche de poste, mode opératoire, livret d’accueil nouveau salarié, les formations, les cas d’ urgences…Documents transversaux : Livret d’accueil de compagnie en résidence, main courante, registres spécifiques.Comprendre l’accessibilité et ses contraintes.
Durée 19h réparties en 5 séquences
Moyens pédagogiques

Exposés théoriques, ateliers de réflexion, documents remis aux stagiaires.

Formateurs Frédéric Blanc et Philippe Jurine
Evaluation des compétences Test final : QCM d’évaluation des connaissances
Mise en oeuvre Groupe de 4 à 8 stagiaires

 

 

LES OBJECTIFS DE L’ATELIER DIRECTION TECHNIQUE

 

1 – Répondre aux obligations de résultat prévues par :

– Chambre de cassation sociale : arrêt du 11 avril 2002 (Bull. n°127) et l’ article L4121-1 du code du travail .

– Obligation générale d’information et de formation : L 4141-1 à 4141-4 et L 4142-2

– Article R.123-3 du Code de la Construction et de l’Habitation (CCH).

– Mettre en pratique la publication INRS “arts du spectacle et risques professionnels » du 30-09-10.

 

2 – Apprécier et mettre en place la prévention dans l’entreprise de spectacles :

– Applications pratiques de la formation en sécurité prévue par le Décret N°2000-609 du 29 juin 2000, sous forme de travaux pratiques en ateliers, consistant à la recherche et à l’élaboration des documents obligatoires et des outils réglementaires, seront proposés par les formateurs.

 

3 – Le programme sera complété, entre les séquences, d’une transmission de documents d’analyses et d’exposés issus de sources officielles telles que : l’INRS, CRAM….

 

4 – Peuvent être associés à la formation, un médecin du travail, un inspecteur du travail, un agent CARSAT, ainsi que toute personne représentant l’autorité administrative.

 

 

L’objectif de cette formation est de permettre aux structures faiblement financés (TPE), d’accéder aux compétences de direction technique par l’intermédiaire de séquences de travaux pratiques. Afin de la personnaliser, un audit général de sécurité peut être effectué préalablement par nos soins. Le rapport qui vous est remis, est ainsi utilisé dans les séquences de travail.

Les représentants ou les intervenants des structures s’associent librement dans une démarche « mutualisée » leur permettant, de s’autonomiser et de regrouper leurs besoins et problématiques (le nombre fait force).

Parce que l’activité du spectacle n’est plus aujourd’hui « un monde à part » au regard des réglementations, en comprendre les exigences peut être un « casse-tête » générateur d’improductivité.

A la tête de sa structure « originale » l’entrepreneur de spectacle génère des projets qui sont aussi des « prototypes » . La logique de prévention doit donc être adaptée avec un soin particulier à chaque projet d’entreprise et ajustée aux nouvelles situations qu’il génère.

La mutualisation peut ainsi permettre d’envisager des diminutions de coûts d’exploitation dans divers domaines

 

NOS VALEURS ET NOS PRINCIPES :

  • Entreprendre en conscience est un gage d’efficacité et de fiabilité.
  • Une organisation soucieuse de tous, renforce le professionnalisme de chacun,
  • L’outil adapté et conforme participe au résultat,
  • Une démarche préventive associée durablement au fonctionnement d’une organisation est une réelle valeur ajoutée,
  • Promouvoir l’amélioration des conditions de travail et d’accueil du public, c’est s’inscrire durablement dans l’avenir.